Quelles sont les particularités des lentilles de contact pour kératocône ?

Lentilles de contact

Publié le : 16 mai 20237 mins de lecture

La durée de vie d’un individu sur la terre varie en fonction des solutions sollicitées pour maintenir son état de santé. Déjà à partir de la naissance, l’individu est lié à des problèmes de santé génétique puis des problèmes de santé causés par l’environnement de résidence. Dès l’âge de la puberté, il est possible d’observer des problèmes liés à la vue.

Qu’est-ce que le kératocône, les symptômes et son évolution

Cette maladie se traduit par une déformation du blanc de l’œil ou de la cornée encore appelée revêtement transparent de l’iris et de la pupille de l’œil. Il s’amincit progressivement, perd son apparence sphérique normale et s’apparente maintenant à un cône irrégulier. Cette transformation, se présentant le plus souvent vers la fin de la période d’adolescence, engendre des troubles de la vision comme la vue brouillée, déformée et mauvaise vision de loin. Généralement, il attaque les deux yeux, mais avec des sévérités différentes. Il n’est pas contagieux, mais touche en moyenne une personne sur 2000. Il présente des signes très spécifiques vers l’âge de 20ans-30ans.

Par ailleurs, le porteur de la maladie de la cornée présente des signes comme le frottement des yeux. Habituellement, il présente une déformation prononcée du côté de la main principale. Il se plaint aussi des yeux secs, de sensibilité à la lumière, de rhinite allergique, de l’asthme, de l’eczéma, des conjonctivites printanières et d’autres allergies. Suite à l’apparition des divers symptômes de cette maladie, l’évolution est croissante sur une durée donnée.

Elle débute dès l’adolescence. L’enveloppe transparente, directement placée à l’avant de l’œil, est lubrifiée par les larmes qui la protègent et l’alimentent par l’oxygène de l’air dissous dans les larmes. Elle est entièrement transparente et régulière. Les 2/3 de la puissance de l’œil sont assurées par elle. Aussi, elle fixe les images sur la rétine pour assurer la vision par le cerveau et comprend cinq couches, dont l’épithélium, la membrane de Bowman, le stroma, la membrane de Descemet et l’endothélium.

Cependant, l’évolution par crises successives affecte la vision d’un œil, le deuxième œil mûrit toujours avec un ou deux stades de retard plus souvent. L’évolution est très variable et s’étend généralement sur 5 à 6 ans, il s’en suit une phase stable. Dans les cas les plus avancés, l’enveloppe transparente excessivement amincie présente des cicatrices handicapants la vision. La correction de la cornée kératocônique est assurée par des verres de contact sur mesure qui permettent de retrouver 90 % de l’ancienne acuité. Une deuxième solution de cette maladie est la greffe de cornée, mais c’est une solution de dernier recours, car elle est effectuée après l’utilisation des verres. On distingue plusieurs types de verres de contact pour assurer cette correction.

Les types de lentilles de contact et leurs particularités

Les types de verres de contact

Il existe deux types : les lentilles rigides et souples. Les verres souples sont les plus courantes, car elles sont plus confortables à porter et simples à manipuler. Ils peuvent être annuels, mensuels, bimensuels ou journaliers. Les verres journaliers, ne se portent qu’une journée et doivent être jetées le soir. Pour celles annuelles, mensuelles et bimensuelles, il faut les retirer chaque soir pour les entretenir avec la solution d’entretien adaptée. Il faut donc veiller à bien choisir ses verres selon le mode d’utilisation souhaité. Vous trouverez plus d’information ici sur le sujet.

Les lentilles rigides, elles sont fabriquées à partir de plastique dur et parfaitement tolérées par la cornée. Elles sont plus durables et plus petites que les verres de contact souples. Elles sont néanmoins réservées aux personnes qui ont des troubles de la vue très importants et permettent la correction de toutes les amétropies. Les lentilles rigides et souples possèdent les mêmes particularités liées à la maladie de la cornée.

Particularités

Il est possible d’utiliser des verres de contact pour toutes les corrections. Il y a des verres sphériques pour corriger la myopie et l’hypermétropie, des verres multifocaux pour la presbytie, des verres toriques pour l’astigmatisme et des verres cosmétiques.

Néanmoins, certains examens tels que la topographie, les prises de mesures permettent au contactologue de déterminer la forme et la puissance du verre de contact à utiliser. Celui-ci, posé sur l’enveloppe transparente de l’oeil, tient grâce aux larmes et à l’alignement de la forme ajustée sur mesure.

La surface antérieure des lentilles cornéennes sont symétriques et régulières, la surface de la lentille est adaptée à la surface de l’enveloppe cornéenne. Les larmes comblent l’espace entre la face arrière du verre et de l’enveloppe cornéenne. Chez le porteur, un nouveau système optique naît par l’ensemble verre + larmes + cornée. Ce nouveau système optique installé joue le rôle d’une enveloppe cornéenne normale avec une face avant lisse et régulière. Les rayons lumineux qui viennent à l’œil, traversent maintenant le nouveau système optique ainsi créé pour se fixer correctement sur la rétine, une vision maximale est ainsi retrouvée.

En somme, grâce au port de verre de contact qui sont adaptées à son propriétaire et réajustées tout au long de la vie, le porteur de cette maladie de la vue préserve une vision optimale aussi bien de loin comme de près. Les verres de contact proposent une meilleure vision et un avantage esthétique, car il n’a pas d’impact sur la forme du visage.

Plan du site